Jean Christophe Tourre...

comment as tu commencé la batterie .

Vers l'âge de 14 ans, je suis allé voir des copains répéter et en voyant le batteur je me suis dit : " C'est ça que j'ai envie de faire " . Alors j'ai commencé à taper sur la boîte à sucre de mes grands parents puis, quand elle a été trop cabossée pour servir de percussion, je me suis mis à collecter des bidons de lessives. Mais mon lieu de répétition préféré était ma chambre où je jouais des heures entières sur mon lit en guise d'instrument improvisé.

Puis vers 17 ans, j'ai réussi, au grand dam de mes parents, à acheter une batterie de marque California que j'ai installée au grenier.

 

 

Comment as tu appris à jouer ?

 

J'ai appris tout seul, en regardant dès que je le pouvais des batteurs.

Puis j'ai mis des disques de AC/DC et Téléphone et j'ai joué dessus.

La batterie est certainement le seul instrument que l'on peut apprendre sans en posséder. La première fois que je me suis installé derrière une batterie je savais tenir un rythme.

 

 

 


 

Quel est ton parcours musical ?

 

Vers 19 ans, j'ai joué dans mon premier groupe avec mes amis de fac, Eric et Vincent. Nous reprenions du U2, Cure, Dire Strait. Puis je suis parti à Marseille pour mes études où j'ai intégré les FFFB ( Fantastic Flying Fucking Brothers ) groupe rock/rythm'n blues avec lequel nous avons joué pendant 2 ans sur Marseille dans des bars blues et nous avons remporté un tremplin rock à Lyon. Puis, après une période d'arrêt pour cause de service militaire puis déplacements professionnels, je me suis retrouvé sur Paris où j'ai retrouvé mes complices de toujours , Eric et Vincent, qui avaient fondé Never Ask Why et étaient en panne de Batteur. C'était en 1993 et nous avons joué ensemble jusqu'en 1998. Pendant toute cette période nous avons monté un répertoire mixte reprise-compos et nous avons tourné sur des scènes en banlieue Parisienne avec en point d'orgue la première partie de Mister Gang dans le gala de l'hôpital Necker.

Je suis ensuite revenu dans ma région natale à Avignon pour des raisons professionnelles et j'ai donc quitté mes amis et Never Ask Why à ce moment là. Dès mon arrivée à Avignon j'ai repris mes méfaits musicaux notament avec Pierre ,Sophie ( tous deux au chant ) et Anne Laure ( qui était encore guitariste ) et j'ai rencontré Jean. Après diverses expériences chaotique et diverses rencontres j'ai remonté un groupe avec Anne Laure ( mais cette fois elle s'est mise à la basse ), Doumé à la guitare et au synthé et Pierre. Le groupe s'appelle Allo Eugène et nous faisons des reprises rock - rythm'n blues et se produira bientôt sur Avignon. Puis Jean m'a proposé d'intégrer Zéphyr et j'ai rapidement accepté. Me voilà donc maintenant membre de deux formations avec lesquelles je m'éclate vraiment

 

Quelles sont tes influences musicales ?

 

Mes premières influences viennent essentiellement du hard rock : AC/DC, Led Zeppelin, Deep Purple, Iron Maiden, Trust, Thin Lizzy. Puis par la suite j'ai écouté beaucoup de rythm'n blues style Wilson Pickett, Blues Brothers, Sam and Dave, puis un peu de funk comme James Brown, Tower of Power et du Jazz Rock come Uzeb.

 


Dernière question, il paraît que tu as un surnom pour la scène ?

 

Oui en effet, je suis surnommé Ajax car suite à une bouffe organisée chez fin 1998, mes invités on trouvé que j'étais maniaque ( et c'est vrai ) et depuis ce surnom est resté

 

Eh oui, Jean christophe a aussi son autre groupe.

Anne Laure à la basse, Doumé guitare et synthé, Henri le "petit dernier" à la guitare, et Pierre au chant voici le groupe "Allo Eugène"...non, Shaker, ou Aukazou, ou Alter égaux.